Histoire de la commune

« D’après un auteur, le vieux Brécey se devait trouver, vraisemblablement, à la jonction de quatre voies romaines, dont l’une partait d’Avranches pour se rendre, par Vire, en Haute-Normandie, et dont l’autre venait du nord du département pour se diriger vers Rennes, en traversant la ville de Fougères et en passant la Sée sur un pont de gué qu’un pont de pierre aurait, par la suite, remplacé. Cette dernière voie est évidemment celle dont nous venons de parler, et il est de fait que, dans sa partie haute, sur le Grand Celland, entre la Voisinière et la Hamelinière, le fond du sol est pavé de dalles de pierre nettement apparentes »

Maxime Fauchon, « Histoire populaire de Brécey », coll. Monographies des villes et villages de France, éditions Res Universis, Paris, 1935 (réédition restaurée de 1993), p.3. (Bibliothèque municipale de Brécey : FL 914.421 FAU h)